Un 31 juillet 2018, à Saint-Adolphe-d’Howard

Par Laetitia de Coninck

Lien vidéo : Un 31 juillet 2018, à Saint-Adolphe-d’Howard

caresse d’un ciel d’hier

ma peau est celle de l’arbre

une succession d’images

de l’avant, de l’après

l’hiver impose la rupture

comme le cri des sentinelles

qui scande le rythme des flocons

Elle nuage

par Isabelle Roussel-Gillet

Elle nuage

                     dans le ressac du jour

se retire à l’extrême                    sans prendre la lumière

en douceur             confondue           entre ciel et vers

lèche la vase à la cognée des eaux.

Courant suspendu dans la patience

sans un souffle

            et pourtant, juste là

au creux de l’oreille

la vibration de l’estran

Baie de Somme – Le Hourdel

Point de rencontre

par Christian Paré

Coin des rues Saint-Hubert et de Quimper à Laval (7 janvier 2021)

mystique matinale
ma course à pied
de l’autre côté du pont

le pas alerte
sur le gris jaunâtre
des trottoirs
encore glacés

dans le ciel laiteux
des choux-fleurs
au-dessus de Saint-Christophe
un jardin de cumulus

au-delà des feux
mon sang circule
jusque dans
le Finistère

Lumières de nos matins sombres

par Jean Désy

Vue du fjord de Salluit

Lumières de nos matins sombres

Cataractes tendres sur nos nuits folles

Entrées dans le monde des oiseaux

Et de l’ascension des nuages

Nous aimons voler à votre suite

Lumières de Noël et du Jour de l’An

Nous aimons croire en votre joie

Car les nuits durent si longtemps

À travers nos corps et nos têtes

Qui ne demandent qu’à valser

Hors d’atteinte des solstices d’hiver

Lumières de nos matins d’ombre

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer