Jean Morisset

Jean Morisset est poète, essayiste et professeur retraité du Département de géographie de l’UQAM. Co-fondateur de Portage – Institut géopoétique du Nouveau Monde, ayant vu le jour au début des années 1990, il poursuit depuis, dans sa poésie comme dans ses essais, une démarche géopoétique sur l’imaginaire géographique. Il a entre autres publié L’homme de glace et Amériques.

***

Fils du fleuve ayant choisi la terre-mer comme professeur et l’oralité comme guide, je suis un littéraire de formation géographique prenant appui sur un fonds d’histoire, de navigation et de philosophie. Ayant résidé quelque 3 ans dans l’Arctique et le Subarctique et, en séjours cumulatifs, quelque 5 ans au Brésil, Caraïbe et au Pérou, j’ai aussi vécu plus de 2 ans en Europe et passé quelques saisons en Terres australes, mais le voyage le plus marquant dont je me trouve investi est celui d’avoir, par ma naissance au début des années 1940, fréquenté les vestiges du 19ème siècle.

Je n’ai ni blogue, ni téléphone portable ni appareil télé, mais pratique de temps à autre le «mocassin telegraph», courtise le poële à bois et chausse les raquettes de babiche.

Sur un plan empirique, la contemplation d’un iceberg à la dérive constitue pour moi l’une des expressions les plus achevées de l’acte géopoétique créatif issu de la post modernité millénaire.

Contributions: Appel lointain depuis le Ciel arctique estival, Québec nomade cherchant piste d’atterrissage

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :