Laetitia de Coninck

Laetitia de Coninck poursuit une réflexion sur le processus de création et le vivant à travers une pratique qui conjugue photographie, art action, installation, écriture et vidéo.

Elle s’intéresse entre autres aux rapports entre corps, espace et temps. Dans sa pratique, art et vie sont intimement liées, elle porte une attention particulière aux espaces d’errance, ces interstices dans lesquels le vivant émerge de manière inattendue, par surprise. Avec le désir d’élaborer un rapport privilégié et sensible avec les lieux et ce qui les composent, elle tente de rester attentive aux interactions entre le corps et son environnement, à l’affût des signes, des appels, à ce qui ancrent au réel.

C’est aussi avec le désir de retisser des liens brisés, entre soi et les autres, soi et le monde, en portant une attention à la fragilité du vivant qu’elle tente d’ouvrir des espaces communs dans lesquels nous pouvons nous lier et tenter de rendre « la vie habitable ».

Un 31 juillet 2018, à Saint-Adolphe d’Howard

L’altérité des lointains

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :