Les petits nuages

Par Johanne Bilodeau

La dentelle noire de la cime des grands arbres se découpe sur un ciel bleu de Prusse. Le soleil réfugié en coulisse lèche un timide croissant de lune jaune de cadmium. Impuissant, le satellite assiste à l’avancée d’une large bande nuageuse. D’un gris chargé et opaque, la formation se fait annonciatrice d’une nuit d’hiver sans étoile.


Dans le parc, la lumière blanche produite par le lampadaire dévoile les recoins gardés des branches basses de mon conifère. Entre les étages éclairés et décorés de cristaux de neige, mon alcôve mystérieuse et féérique s’ouvre à ton regard d’enfant.


Chaussé de tes patins, tu glisses sans bruit sur la surface gelée et craquelée de l’anneau de glace. Gracieux, tes bras dessinent dans l’espace des cercles fluides tandis que tes mains gantées caressent tout doucement l’air si froid. La patinoire luminescente baigne ton corps que je devine chaud. Je voudrais que cet instant de ravissement dure toujours.


Puis, l’obscurité du couvre-feu s’abat sur le parc. Je laisse mes yeux s’habituer peu à peu à cette nuit sans lune. De la glace dense et noire s’élèvent de frêles formes organiques blanchâtres, comme éclairées de l’intérieur. Mouvantes, elles se déplacent vers moi en bonds courts et lents. C’est la tête enfouie dans leur parfum suave que je m’abandonne à ce qui subsiste de tes fleurs pulmonaires. Les petits nuages de toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :